Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 17:30

 

En se réveillant un matin après des rêves agités, Ballyhoo se retrouva, dans son lit, métamorphosée…

Ben ouais, figure-toi que l’autre jour je sens poindre un problème mandibulaire de taille. Rapport que ma gencive gonflait et s’affaissait bizarrement autour de mes dents. "Suis entrain de me transformer" que j’ai dis, la voix tremblante, à l’abominable homme de mon cœur… et qu’il a d’ailleurs eu, en réponse, des mots d’un goût douteux mon amoureux (des mots en rapport au sexe et tout… j’t’jure!! mais je tairais ses propos. Hors de question de te faire rentrer au cœur de notre vie intime… alors que toi (lecteur) et moi on s’est juste jamais rencontré je te rappelle).

 Fashion ballyhoo - 1 Bonsui lookbook inspiration perso

Donc une transformation mandibulaire qui, au-delà de l’étrange sensation de ne plus avoir de dents mais plus qu’une gencive énoooôôôoorme et dégoulinante…, me faisait vachement bobo.

Me v’là donc rendue sur l’internet mondial des temps modernes afin de faire mon diagnostic. Cette transformation kafkaïenne aurait pour nom : Gingivite. Bon… ça sonne bizarrement et me rappelle vaguement de la réclame vue à la télé, me dis-je.  Là où ça m’a drôlement perturbé c’est quand ils expliquent les différents types de gingivite (alors là tiens toi bien… si tu es trop facilement sujet au dégoût, aux nausées et  vomissements, passe ton chemin) :

 

- Gingivite hypertrophique localisée, épulis :

Aussi appelée gingivite gravidique, elle est favorisée notamment par certaines hormaones féminines (fréquent chez la femme enceinte).

Wooow! alors là, comment te dire, un petit choc ça a fait à mon petit cœur… laisse moi te dire que je vais déposer une main courante pour le sexisme éhonté dont font preuve ces bactéries.

 

- Gingivite ulcéro-nécrotique :

Dans ce cas très particulier, on a affaire à une destruction tissulaire par nécrose. Une personne atteinte de la GUN doit consulter un spécialiste le plus tôt possible, les bactéries de cette maladie étant très agressives. Cette maladie est généralement déclenchée par un stress quelconque très important ou une maladie grave.

Merde! ben je préfère être enceinte dans ce cas là… la maladie grave ça me dit moyen. Quant au stress : je le suis plus qu’un peu, c’est vrai. Surtout depuis que je lis des trucs sur la gingivite… c’est un cercle vicieux c’t’histoire.


Tout ça pour te dire quoi au final… et bien que je risquais une gingivectomie bordel! 

Tu n’imagines pas l’effort pour me ressaisir : Je vais bien, j’ai confiance, ma bonne étoile ne m’a jamais déçue pour ce qui concerne les aspects mandibulo-dentaires. Je n’ai pas le droit de douter.

Ma petite robe Bonsui shoppée un soir de grande euphorie* a largement contribué à me remettre d’aplomb… c’est dingue comment une fringue peut mettre en retrait à peu près n’importe quels maux. Sûrement les fameuses vertus thérapeutiques de la modasserie…

Fashion ballyhoo - 3 Bonsui lookbook inspiration perso

Fashion ballyhoo - 5 Bonsui lookbook inspiration perso

 Robe : Bonsui

 Collant : Wolford

Boots : Zara

 

Vernis : rouge baiser – rouge extravagant

Repost 0
Published by Ballyhoo - dans Mode(s)
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 09:30

 

Je pense que c’est le rôle des blogogogueurs de dénoncer les injustices, et j’en suis... Moi qui ne suis que droiture et justice. Oui, je suis de ces Rue89 et autres Michel-Edouard Leclerc… Pourfendeurs de l’humanité : je dénonce.

Fashion---Ballyhoo---Lara-Clette-story.png

L’as-tu entendu l’histoire de cette pauvre enfant wallonne ou l’histoire de Monsieur et Madame version village de Namur?

Monsieur et Madame Clette ont une fille ? Lara. Lara Clette.

Histoire vraie.

C’était pourtant pas compliqué d’assurer le minimum syndical niveau naming pour cette môme! Genre Ophélie, Jenifer ou même… Ségolène! Je propose qu’on lance une pétition où qu’il faudra pas sauver le soldat Ryan, mais Lara cette fois…

‘reusement qu’il ne se passe pas que des choses farfelues en belgique… il y a aussi, surtout!, de la modasserie remarquable comme celle de Christian Wijnants, jeune créateur qui a fait ses armes chez Dries Van Noten. 

Fashion---Ballyhoo---Christian-Wijnants-look-book-inspirati.jpgFashion---Ballyhoo---2-Christian-Wijnants-look-book-inspira.jpgFashion---Ballyhoo---3-Christian-Wijnants-look-book-inspira.jpgFashion---Ballyhoo---4-Christian-Wijnants-look-book-inspira.jpgFashion---Ballyhoo---5-Christian-Wijnants-look-book-inspira.jpg

Repost 0
Published by Ballyhoo - dans Mode(s)
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 17:30

 

…quand elle dit de sa propre collection automne hiver 2010 : "si jolie que ça fait mal". Quand j’ai lu cette phrase je suis restée… interdite. Mais c’est bien la bouche ouverte, tel un gros mérou, que j’ai observé sa délicieuse collection : des chemises rentrées et boutonnées haut, des robes en mousseline de soie plissée, des tonalités tantôt délavées tantôt saturées… tout cela respire la féminité vois-tu.

Fashion ballyhoo - 1 Juliette Hogan lookbook inspiration121523242629695Capture d’écran 2010-11-26 à 18.14.28

Edit : Pour l'heure, j'ai trouvé un store sur le oueb où shopper quelques pièces => http://atamira.co.nz/*

Repost 0
Published by Ballyhoo - dans Mode(s)
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 16:30

 

C’est un scandale! Je ne serais jamais une virtuose de la laine et de l'aiguille, n’en déplaise à ma mère… si douée, elle. De tous temps, je vénère la maille… je suis une grande collectionneuse. J’avais coutume de chiper les mailles de ma grand-mère, aujourd’hui je passe commande à ma môman.

Fashion ballyhoo - 1 maille lookbook inspiration perso

Comme je te disais previously on Ballyhoo*, cette année c’est une ode interplamétaire à la maille que la mode a orchestré… re-joie, bonheur, extase pour bibi.

Et pourtant, l'un de mes bons et gros "gilets douillets préférés du moment", je l’ai trouvé… l’an dernier!...  lors d’une escapade dans le sud du sud de la France. C’est le genre de pèlerine dans laquelle il fait bon se lover, surtout sur fond de ciel neigeux. Au moment où j’écrivais ce billet : les premiers flocons de la saison tombaient depuis 45 minutes. Accessoirement, il y avait 1 heure et 10 minutes je sortais de chez Arnaud, mon dentiste. 

Fashion ballyhoo - 2 maille lookbook inspiration persoFashion ballyhoo - 3 maille lookbook inspiration persoCapture-d-ecran-2010-11-26-a-23.09.40.png

Gilet :  Sinequanone

Robe : Orion

Ceinture : Mango

Collant : Wolford

Boots : Ash

Vernis : rouge baiser – rouge extravagant

Repost 0
Published by Ballyhoo - dans Mode(s)
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 18:30

 

Oui bon ça va… je teste mes limites en matière de jeux de maux (ho ho ho…). Chamaille-moi si tu veux ! Je suis pour… tellement j’aime ça, la maille. Et ça tombe plutôt bien car cette année on est pourrie gâtée en matière de maille… joie, bonheur, extase pour bibi.

A ce propos, bientôt : je te présenterai à la maille de ma vie, celle qui ne me quitte plus.  Pour l’heure, je te laisse avec mes repérages d’ici et là.

Fashion ballyhoo - 1 maille lookbook inspirationFashion ballyhoo - 2 maille lookbook inspirationFashion ballyhoo - 3 maille lookbook inspirationFashion ballyhoo - 4 maille lookbook inspirationFashion ballyhoo - 5 maille lookbook inspirationFashion ballyhoo - 6 maille lookbook inspirationFashion ballyhoo - 7 maille lookbook inspirationFashion ballyhoo - 8 maille lookbook inspirationFashion ballyhoo - 9 maille lookbook inspiration

Sources : Fashion one rouge, Lookbook.nu, Vogue.de, Marie claire.es, New York Times style. 

Repost 0
Published by Ballyhoo - dans Mode(s)
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 11:30

 

 

Pourquoi c'est beau ça et ça ça ne l'est pas. Vois la beauté bonhomme ne s'explique pas. Pourquoi tu vois toi ce que moi je ne vois pas. On dit que l'homme ne voit que ce qu'il n'a pas… 

 Comment tuer le Christophe Maé qui est en moi ??!

 

 

You're beautiful. You're beautifulYou're beautiful, it's true (...). And I don't know what to do...

How to kill the James Blunt who is in me ??!


 fashion ballyhoo - Chinti and Parker lookbook

 Autumn Winter 2010 Collection

 

Capture d’écran 2010-11-24 à 22.31.21Capture d’écran 2010-11-24 à 22.31.28Capture d’écran 2010-11-24 à 22.31.35Capture d’écran 2010-11-24 à 22.31.43Capture d’écran 2010-11-24 à 22.31.56Capture d’écran 2010-11-24 à 22.32.03Capture d’écran 2010-11-24 à 22.32.17Capture d’écran 2010-11-24 à 22.32.45

Repost 0
Published by Ballyhoo - dans Mode(s)
commenter cet article
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 12:00

 

 

Pfff... j’ai passé 8 jours j’t’raconte pas… le boulot "m’a tuer" comme dirait l’autre. Mais bon, tout est bien qui finit bien finalement, mission accomplie! puisque j’ai expulsé le lourdot chevelu aux petites lunettes carrées*.


"Vous êtes le maillon faible. Au revoir". "La tribu a voté. Elle a décidé de vous éliminer. Cette sentence est irrévocable"!  "Votre parcours s’arrête ici. Vous devez quitter le château". "Tu n’es plus en course pour être la Nouvelle Star". "Vous devez quitter la maison des secrets". "Rends-moi ton tablier et quitte Masterchef". "Désolée pas de rose pour toi"…

 Tu vois le genre ?


Bon, si ça peut te rassurer (enfin si tenté que tu sois inquiet) : le lourdot n’a pas été viré… En fait, M’sieur le Président a compris ma douleur, d’ailleurs c’est comme ça que je lui ai dit : "M’sieur le président, je ne travaille pas pour souffrir". Bon, sur le coup, j’étais pas complètement assurée de l’avoir convaincu. Rapport que mon bien-être y s’en fout un peu j’pense, rapport que ça doit pas faire parti de ses priorités… Mais voilà que, quelques jours après, je le croise dans le couloir et qui me fait un beau sourire accompagné d’un client d’œil… et qu’il m’apprend la bonne nouvelle : que j’suis libérée de mes obligations vis-à-vis du lourdot, que j’retrouve ma liberté et que, cerise sur le gâteau, il me laisse la supervision de mes petites poulettes. Ho ho ho! trop contente que j’étais. J’m’attendais pas à un tel happy end! Rapport que le grand capital n’est quand même pas reconnu comme un facteur de bien être, bien au contraire.


 

fashion ballyhoo - 1 Bonsui lookbook orion inspiration

Ainsi embarquée dans le tourbillon d’l’euphorie  j’ai achevé cette journée là par une visite dans l’une de mes boutiques fétiches du 18ème.  Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule…(c’est pas ça la maxime ?!) ben figure toi que mon impro shopping du soir m’a permis de découvrir une toute nouvelle griffe que je ne connaissais pas! et tu vas voir que c’est trop la classe… j’adore ce avec quoi mes yeux ont flirté, ce pour quoi ma carte bleue a chauffé!!


Est-ce que tu connais Bonsui*! Quoi! tu connais pas? Bonsang de bonsoir!! (oui, là je reboucle avec le titre du billet… il me semblait bien que ce jeu de mots était un peu lourd… suffisamment indigeste pour passer à côté de mon humour so fun que c’est trop rigolo).


Bonsui : c’est la filiale de la marque anglaise Orion. Bonsui : c’est la version « classe », plus sobre de la marque Orion. Je te laisse apprécier ces somptuosités modesques (disponibles en achat facile sur l’internet mondial des temps modernes car ils ont leur propre boutique en ligne et qu’on trouve également la collection sur Asos il me semble).

 

Bonsui : it's the subsidiary of the british brand Orion. Bonsui : it's more class, more sober than Orion. I let you enjoy these sumptuous fashion (available for easy purchase on the internet because they have their own online store, I think there is also the collection on Asos).


fashion ballyhoo - 2 Bonsui lookbook orion inspirationfashion ballyhoo - 3 Bonsui lookbook orion inspirationfashion ballyhoo - 4 Bonsui lookbook orion inspiration

 

 

 

 

 

fashion ballyhoo - 5 Bonsui lookbook orion inspiration

 

fashion ballyhoo - 6 Bonsui lookbook orion inspiration

 

 

 

 

 

 

fashion ballyhoo - 7 Bonsui lookbook orion inspirationfashion ballyhoo - 8 Bonsui lookbook orion inspiration

Repost 0
Published by Ballyhoo - dans Mode(s)
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 17:30

 

What is the truc of modasse qu’il faut surtout pô avoir ? 

 

Fashion Ballyhoo - le truc mode moche et cher 1

Je vous dirais, sans hésitation, aucune! :

les Cuissardes  "Metropolis" 

 de Louboutin en cuir rouge et avec des clous (1795 euros).

Non, faut pas.

Repost 0
Published by Ballyhoo - dans Mode(s)
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 08:30

 

What is the truc hyper fashion to have absolutely before les autres ?

Fashion Ballyhoo - Creatures of comfort inspiratio-copie-1

 

Tu sais pô? Don’t panic…! Ci-dessous THE  selection sur site... Creatures of Comfort!

 C’est-y-pas sioupair classe ça qu’on voit dessous ?

 

Fashion Ballyhoo - Creatures of comfort inspiration lookboo

Robe Complex Geometries

Lingerie VPL

Boots LD Tuttle

Echarpe Lauren Manoogian

Fashion Ballyhoo - Creatures of comfort inspiratio-copie-2

Pochettes MM6 by Maison Martin Margiela

Repost 0
Published by Ballyhoo - dans Mode(s)
commenter cet article
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 09:00

 

fashion ballyhoo - 0 Maria Luisa style Magazine lookbook

 

Figures toi que l’autre jour, larvée dans mon canapé bancal, je me fendais d’une lecture un petit peu hype : "Magazine". "'Magazine' est un magazine qui traite de la culture magazine". Rassures toi, il y a quand même des images dedans : des images de la mode, des images du design… mais pas que, il y a aussi un peu de publicités... genre de la publicité de parfum. Bref, tu vois le genre… un magazine un peu hype mais pas indigeste.


Imagine that the other day, creeping into my rickety sofa, I was reading a hype magazine : its name is... "Magazine". Reassure, there are pictures :  pictures of fashion, pictures of design ...  there are also few ads : perfume advertising. Well... not an indigestible magazine.

 

fashion ballyhoo - 1 Maria Luisa style Magazine lookbook

Bref, toujours est-il que larvée dans mon canapé donc, j’entame la lecture des pages "textes" qui font un peu comme du papier journal sous les doigts (versus le papier glacé où on voit les photos de la mode et du design). Je crois que c’est fait exprès ce changement de texture de papier, que ça veut dire quelque chose : que c’est du sérieux, qu’il y a plus de mots que de photos dans ce coin là du mag. Crazy.

La lecture des "textes" débute par la découverte de Maria Luisa. Hum, je ne connaissais pas Maria Luisa… grâce à "Magazine" je découvre que Maria est une figure incontournable de la mode parisienne (Damn! pour une blo’gogo’geuse : ça me donne le sentiment de friser l’imposture…), que depuis 1988 Maria défend un mode alternative et pointue dans ses boutiques multimarques, qu’elle a accompagné plusieurs générations de talents… la classe absolue, quoi! Je me délecte donc de cet "article – interview"… Les mots de Maria me plaisent, son point de vue aussi. Elle expose avec finesse et simplicité sa vision de l’évolution de la mode. Je ne me doutais pas encore que j’allais être complètement conquise… lorsque j’allais lire quelques minutes plutard: "Il y a 10 ou 15 ans, on voyait des choses vraiment moches. Maintenant, tout est bien, jusque dans le Sentier. Autrefois, le sentier c’était des mauvaises copies. Alors que les Maje, Sandro et compagnie hormis la qualité qui est insupportable, pour ce qui est du style ce n’est pas mal du tout". "Qualité insupportable": tout est dit ! Maria Luisa : comment ai-je pu passer toutes ces années sans avoir connaissance de son existence ? At last but not least, ses propres créations sont fantastiques...

 

So, creeping into my rickety sofa, I begin reading the pages "texts" that are like newspaper texture under the fingers (versus the glossy paper). I believe that this change of paper texture means something :  there are more words than pictures in this part of the magazine. Fou.

The reading of "texts" begins with the discovery of Maria Luisa.  Yeah, I don't know Maria Luisa. But thanks to "Magazine" : I discover that Maria is a key figure in Parisian fashion (Damn! for a blogger :  gives me the feeling of sham)!! Since 1988, Maria defends  an "alternative fashion"  in its multi-brand boutiques, she has accompanied several generations of talent. Class! I relish this "article - interview". I like the words of Maria, her point of view too. She exhibited with finesse and simplicity her vision of the evolution of fashion. I not thought that I would be completely conquered... when I was reading a few minutes later : "There are 10 or 15 years, we saw really ugly things. Now, all is well, even in the Sentier. Before, the Sentier : it was bad copies. While Maje, Sandro and co', apart from the quality which is unbearable, regarding the style : it is not bad at all". "Quality unbearable" : everything is said! Maria Luisa : how did I have spent all these years without knowing its existence? Last but not least, her own creations are fantastic...

 

fashion ballyhoo - 2 Maria Luisa style Magazine lookbookfashion ballyhoo - 3 Maria Luisa style Magazine lookbookfashion ballyhoo - 4 Maria Luisa style Magazine lookbookfashion ballyhoo - 5 Maria Luisa style Magazine lookbook

Maria Luisa*

Magazine

 

Repost 0
Published by Ballyhoo - dans Mode(s)
commenter cet article

HOW A SMALL GESTURE...

       ...can benefit you?!

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

   i MANY THANKS !  

Search

DO YOU HAVE...

Capture-d-ecran-2011-06-22-a-23.25.04.png

 

 

 

Capture-d-ecran-2011-06-22-a-23.25.15.png

 

 

 

Capture-d-ecran-2011-06-22-a-23.25.26.png

Still...

SUBSCRIBE IN A READER

http://www.wikio.fr